Actualités

Actualités

Gestion des matières résiduelles et acceptabilité sociale

Gestion des matières résiduelles et acceptabilité sociale
04 Juin 2015

La Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) mène actuellement un important processus de consultation publique en trois étapes sur son projet de PMGMR 2015-2020 dont la version définitive sera adoptée en mars 2016.

Les 7 et 15 mai 2015, seconde étape de la consultation, deux ateliers thématiques ont permis d'échanger, en présence d’experts, sur les défis que relève le projet de PMGMR 2015-2020, les stratégies mises de l’avant et les grandes tendances observées ailleurs dans le monde.

Essentiellement, Mme Marie Beaubien de Transfert Environnement et Société, a fait ressortir que l’acceptabilité sociale en gestion des matières résiduelles se situait à plusieurs niveaux : l’acceptabilité des politiques et des programmes par toute la société, l’acceptabilité des PGMR par les régions, l’acceptabilité des infrastructures par les collectivités et l’acceptabilité des modalités de collecte par les ICI et les citoyens.

Elle a profité de l’occasion pour mettre en lumière deux initiatives concrètes. Dans un premier temps, Mme Beaubien a mentionné l’étude commandée à sa firme en 2010 par la CMM pour identifier les facteurs pouvant influencer l’implantation d’infrastructures de gestion des matières résiduelles. De cette étude a découlé un outil d’évaluation de l’acceptabilité sociale développé par Transfert Environnement et Société. Dans un deuxième temps, elle a cité en exemple la démarche de la Régie intermunicipale des déchets de la Rouge (RIDR) qui fait œuvre de pionnière en se préoccupant de l’acceptabilité sociale et politique à l’étape de l’identification des meilleurs scénarios de gestion dans le cadre de la révision de leur PGMR. Leur approche participative démontre leur volonté véritable de viser le consensus politique et social.

Marie Beaubien a conclu en disant que les plus récents objectifs de la politique québécoise de gestion des matières résiduelles, incluant les résidus organiques, sont ambitieux et que, pour les atteindre, il est essentiel de rassembler les conditions d’une acceptabilité sociale à toutes les étapes et auprès de toutes les parties prenantes.

Liens utiles :

http://cmm.qc.ca/fileadmin/user_upload/pmgmr/presentations/20150515_marie-beaubien.pdf

http://cmm.qc.ca/evenements/consultation-publique-sur-le-projet-de-pmgmr-2015-2020/

http://cmm.qc.ca/fileadmin/user_upload/documents/gmr_accesSocial_rapport.pdf

Retour